Bon à savoir sur les jouets

Qui dit jouet dit jeu. En effet, c’est le compagnon fidèle des enfants surtout lorsqu’ils se trouvent seuls. Les jouets ne sont pas faits seulement pour se divertir, ils sont également des éléments indispensables qui contribuent à leur développement. Ce pendant, avec tous ces modèles et variétés qui s’étalent sur le marché, les parents sont parfois perdus sur leur choix. Comment savoir lesquels leur sont vraiment utiles ?

Comment choisir ?

Dans le monde de la petite enfance, le jouet est un accessoire optionnel. Si certains enfants préfèrent jouer à la poupée ou aux cowboys pour se faire plaisir, pour d’autres, rien qu’une petite chose futile peut déjà leur faire marrer. Alors, pour permettre à un enfant de grandir et s’épanouir, il est important de lui offrir divers jouets variés qu’il puisse découvrir et explorer. Ce pendant, avant d’en acheter, il faut d’abord prendre en compte de son âge, ses goûts et sa sécurité. Pendant ces premiers mois de sa vie, il a besoin d’un jouet qui puisse stimuler ses sens (son, forme et texture, couleur). Le moment venu où il peut bouger un peu plus, il a besoin d’un jouet qu’il puisse déplacer ou empiler, jeter puis arracher, ou même pétrir. Quand il pourra enfin marcher, il n’arrête pas de bouger et de courir. Pourquoi ne pas lui offrir quelque chose qui lui permettra de développer son équilibre et sa motricité ?

Les jouets indispensables

Dès qu’il puisse bouger ses mains, bébé peut déjà commencer à jouer. À chaque étape de sa vie, il peut accumuler et acquérir beaucoup de choses pour développer son intelligence et sa motricité. Ceci est dont une bonne raison de lui choisir que ce lui est indispensable. Le doudou est un objet transitionnel que bébé aura besoin. Les anneaux de dentition, tapis d’éveil, jeux de construction, ballon et trotteur sont nécessaires pour stimuler leur éveil. Quant aux enfants plus âgés, les jeux de plein air, les poupées, les petites figurines, jouets d’imitation…tout ceci est nécessaire pour éveiller leur intelligence, réflexion, ainsi que leur équilibre affectif.

Quelle solution pour l’aider à se passer de la tétine ?
Que faire pour qu’il évite de piquer du nez pendant le dîner ?