Bébé : l’allaitement aux biberons

En principe, il n’y a pas meilleur que le lait maternel pour assurer le développement et la bonne santé d’un bébé. Toutefois, pour une raison ou une autre, vous êtes obligé de procurer un biberon à votre enfant. Vous devez être très prudente que ce soit au niveau des matériels à utiliser ou au niveau de la manière dont vous procédez à son alimentation. Car ce mode d’alimentation peut constituer un danger pour l’hygiène et la santé de ce dernier

Un matériel propre

Si vous voulez que votre enfant soit toujours en bonne santé, tâchez de bien stériliser les matériels que vous allez utiliser. Pour cela, il faut les stériliser. Au cas où vous ne disposez pas d’un stérilisateur, vous pouvez utiliser de l’eau chaude et un goupillon pour laver le biberon. Après cela, vous pouvez choisir entre la stérilisation à froid et la stérilisation à chaud. Pour cette dernière, il suffit de faire bouillir le biberon dans une casserole plein d’eau pendant 20 minutes. Vous pouvez y ajouter un peu de vinaigre. À noter que les tétines ne doivent pas y rester plus de 5 minutes. Si vous optez pour la stérilisation à froid, vous n’avez qu’à mettre le biberon dans une solution désinfectante pendant quelques minutes et après, le rincer correctement.

La fréquence de l’allaitement

En principe, le petit doit manger toutes les quatre heures. Si vous avez choisi cette fréquence, il faut le garder. La régularité de l’alimentation du bébé constitue l’un des meilleurs moyens garantissant la rapidité de son développement. Cela ne vous empêche pas de nourrir votre bout de choux quand il en demande. Toutefois, vous devez tout de même vérifier la quantité de la ration de votre enfant pour éviter une indigestion. Il faut alors savoir que pendant la première semaine, un bébé a besoin de 6 à 8 biberons de 20 à 40 g. Quand il atteint la quatrième semaine, il aura besoin de 6 biberons de 90 g.

Quelle solution pour l’aider à se passer de la tétine ?
Que faire pour qu’il évite de piquer du nez pendant le dîner ?