Bienvenue dans son monde imaginaire

Avec votre bout’chou, vous avez du pain sur la planche. Lui et Blanche-Neige vous donnent rendez-vous tous les soirs à la même heure pour une partie de lecture, au point que vous appreniez par cœur la chanson des sept nains. Grand plaisir pour votre petit chéri mais pour vous un vrai travail de titan. Voici quelques conseils pour vous aider à le comprendre.

Au pays des mille et une nuits

Vous êtes inquiète à l’idée de penser que votre enfant se sent très intéressé quand il s’agit d’histoires ahurissantes avec des fins  à couper le souffle. Preuve que vous devez retrouver le grand méchant loup 3 fois tous les deux jours alors que vous avez mieux à faire. Si vous le pouviez aussi, il y a longtemps que vous rangez au fond d’un tiroir cette « Lili, la petite sorcière » et ces livres aux histoires fictives qui emportent votre enfant bien loin de la réalité. Que faire ? En réalité, à son âge, ce n’est pas la peine d’obliger votre enfant à regarder la réalité en face. Laissez-le d’abord vivre son monde. Ne craignez rien car il est seulement en train de faire travailler son imagination. Le mieux que vous puissiez faire c’est d’accepter son univers imaginaire, ce monde qui l’aidera à grandir et à exprimer ses sentiments. Néanmoins, évitez les histoires trop sérieuses aux situations trop déprimantes car il ne s’agit pas de jouer sur ses sentiments.

Astuces pour raconter les contes

Généralement, les histoires magiques se racontent le soir, au coucher. Cette heure s’est imposée toute seule pour vous aider à vous rapprocher davantage de votre enfant. Pendant cet instant, bordez votre enfant, commencez votre histoire  et n’oubliez pas vos meilleurs scénarios : gestes, voix des personnages, bruits…. votre enfant vous en est très reconnaissant. Bref, laissez libre cours à votre imagination et laissez votre petit bout découvrir son rêve d’enfant car tant que le père Noël existe, les contes existent !

Inscription à la maternité
Bons plans pour se débarrasser de la dépendance à la cigarette tout au long de la grossesse et après l’accouchement